Naples, du côté de la foi

Nous voici dans l’emblématique cité aux pieds du VésuveNaples, l’insoumise et l’indomptée. Ville enfant-terrible de l’Italie connaît ces dernières années un véritable succès auprès des voyageurs, qui jusque là, l’évitaient préférant se rendre sur la belle Côte amalfitaine, dans la chic Sorrente, ou bien, sur les îles de sa majestueuse baie : Capri, Ischia, Procida. Pourtant, ça fait des années que nous nous connaissons – tombés sous son charme depuis le premier jour. Elle essaye de redorer son blason afin d’être identifiée comme  un haut-lieu de la culture. En 2006, lors de ma première visite, ce n’est pas encore une réussite de ce côté là (Michal). La ville a pourtant autant d’atouts que les grandes capitales de l’Art: Venise, Florence, Rome. Son patrimoine est d’une importance qui dépasse largement celui de certaines cités du nord de la péninsule plus appréciées des visiteurs. D’une richesse prodigieuse et souvent méconnue, ses plus beaux joyaux sont bien évidemment les églises. Naples n’en compte pas moins de quatre cent cinquante. Les édifices religieux de la ville sont d’une surprenante beauté. Certains peuvent s’enorgueillir  d’une attention particulière de la part de l’Église, de la municipalité ou de bénévoles qui prennent soin de certains des plus beaux. D’autres sont dans l’attente d’une restauration. Je vous propose d’en découvrir quelques-uns et j’espère que les photos de ces bijoux, tout en symétrie, vous inspireront un voyage à Naples, qui se dévoile au monde.

MICHEL et MICHAL

2 réflexions sur “Naples, du côté de la foi

  • 16 avril 2018 à 20 h 34 min
    Permalien

    Merci, ces photos sont absolument sublimes ! Elles me donnent envie de programmer un voyage très rapidement…

    • 18 avril 2018 à 17 h 13 min
      Permalien

      Merci pour ton gentil message, Jeannette; nous espérons que Naples t’enchantera comme ce fut le cas pour nous.

Commentaires fermés.